mardi 11 octobre 2011

Communiqué de presse

À Quimper, le 11 octobre 2011

Le premier tour des Primaires a permis à Arnaud Montebourg de faire lever l’espoir d’une Nouvelle France. Nous remercions les finistériens et les finistériennes qui lui ont fait confiance et nous les invitons à poursuivre le combat avec lui par-delà les échéances de 2012.

Nous soutiendrons le vainqueur quel qu’il soit, mais nous voulons dire aux deux finalistes et à leurs partisans que la gravité de la crise leur impose courage et dignité. Rien ne serait plus grave qu’un second tour qui se résumerait à un affrontement de personnalités qui se ressemblent plus qu’elles ne s’opposent.

Il appartient désormais à Martine Aubry et à François Hollande de convaincre qu’après avoir défendu des positions identiques, ils sont capables d’offrir un débouché politique à l’espérance née des Primaires. Aucun report de voix ou désistement n’est naturel. Les électeurs d’Arnaud Montebourg ne pourront se satisfaire d’une conversion sémantique : ils veulent des engagements fermes et concrets pour gagner la présidentielle et remettre le pays sur les rails du progrès.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire